Y aura-t-il des animaux au paradis? (Will There Be Animals in Heaven?)

Élie a été emmené au ciel dans un chariot tiré par des chevaux (2 Rois 2.11). Ce verset nous dit qu’il y a des chevaux au Ciel (Apocalypse 6.2-8 ; 19.11). En fait, il y en a même beaucoup, assez pour que les vastes armées célestes puissent les monter (Apocalypse 19.11 ; 2 Rois 6.17).

D’autres animaux ne sont pas mentionnés dans les passages de l’Apocalypse, vraisemblablement parce qu’ils ne jouent pas de rôle dans la seconde venue du Christ (une armée apportant la délivrance monte des chevaux, et non des dalmatiens ou des hérissons). Mais s’il y a d’innombrables chevaux au Paradis, n’est-il pas envisageable que toutes sortes d’autres animaux y soient aussi ? Pourquoi n’y en aurait-il pas ? Pourquoi s’attendrait-on à des chevaux comme seuls animaux ? Sans autres animaux, il n’y aurait pas de chevaux.

Dans Ésaïe 65.17, Dieu parle de la création d’un Nouveau Ciel et d’une Nouvelle Terre. Dans les versets suivants, le texte va-et-vient entre le royaume millénaire et la Nouvelle Terre. Dieu précise que des animaux vivront là-bas (soit au millénium, soit dans la Nouvelle Terre, soit dans les deux (Ésaïe 65.25)).

Certains pensent aussi que les animaux seront présents au Paradis en se basant sur Ecclésiaste 3.19-21, qui dit que « le sort final de l’homme est le même que celui de la bête… tout va dans un même lieu. » Cependant, dans le contexte plus large d’Ecclésiaste, Salomon parle simplement de l’apparence extérieure de la mort : les hommes et les animaux meurent et nous ne pouvons pas voir où ils vont. Cependant, l’Écriture nous dit ailleurs que l’homme a une âme éternelle. Elle nous dit qu’après la mort, cette âme va quelque part (soit au Paradis, soit en Enfer). Mais elle ne dit pas que les animaux ont des âmes éternelles ; il n’est pas écrit que leur âme se déplace à leur mort. L’hypothèse serait donc qu’en mourant, ils cessent d’exister.

Cependant, cela ne signifie pas que les animaux qu’on a aimés ne seront pas au Paradis. J’ai lu un jour la réponse de Billy Graham à la question d’une petite fille. Elle avait demandé : «Mon chien qui est mort cette semaine sera-t-il au Paradis ? Graham a répondu : « Si cela te rend plus heureuse, alors oui, il y sera ». Les animaux ne sont pas aussi précieux que les hommes, mais Dieu est leur Créateur et par eux, Il a touché la vie de plusieurs personnes. Recréer un animal de compagnie au Paradis ne représenterait aucune difficulté pour Lui. Si cela amène du bonheur à ses enfants, je ne vois pas pourquoi Il ne le ferait pas.

Romains 8.18-22 dit que toute la Création était soumise à la souffrance et à la futilité à cause du péché humain. La Création gémit en désirant la libération qui viendra pour les humains et, de fait, pour toute la Création. La Création est sous la domination de l’homme et partagera les récompenses de sa rédemption tout comme elle a partagé le châtiment pour son péché. Les animaux sont une partie centrale de la Création et jouent un rôle important aux côtés de l’homme. Après tout, outre sa femme, Adam a été appelé à donner des noms à une autre partie de la Création : les animaux, et à eux seulement (Genèse 2. 19-20). Adam avait beau avoir travaillé dans le jardin d’Éden, il n’a pas été invité à nommer la végétation. De toute évidence, les animaux avaient certaines qualités qui les plaçaient au-dessus d’autres éléments de la Création. Ils étaient destinés à être spéciaux pour l’homme ; et en les nommant, une connexion personnelle s’est créée entre eux et lui.

Si la Nouvelle Terre rassemble le meilleur de l’ancienne terre et bien plus encore, alors on peut s’attendre à ce qu’elle contienne des animaux. Si ce n’était pas le cas, cela semblerait manifestement être un oubli. Éden a été ruiné par le péché et sera restauré par le règne de justice de Christ. Tout ce qui faisait partie d’Éden a ensuite été corrompu par le péché du premier Adam. Nous nous attendrions à faire partie de la Nouvelle Terre rendue juste par la vertu du second Adam.

Dieu nous priverait-il au Paradis de ce qu’Il avait autrefois donné à Adam et Ève lorsqu’ils étaient en Éden ? Nous enlèverait-Il le plaisir, la compagnie et l’aide qu’Il leur avait donnés au travers des animaux ? Révoquerait-Il sa décision initiale de mettre les animaux avec l’homme et sous la garde de l’homme ? S’Il refait la Nouvelle Terre avec des hommes renouvelés (qui ressemblent beaucoup aux anciens, à la seule différence qu’eux sont parfaits), ne nous attendrions-nous pas à ce qu’Il fasse aussi de nouveaux animaux (qui ressembleront vraisemblablement aux anciens, mais en plus parfaits) ?

----------------------------------

Pour plus d’informations sur le sujet du Paradis, consultez le livre de Randy Alcorn, Les pieds sur Terre, les yeux vers le Ciel (en anglais, Heaven).

 


Will There Be Animals in Heaven?

Elijah was taken up to heaven in a chariot pulled by horses (2 Kings 2:11). We’re told there are horses in heaven (Revelation 6:2-8; 19:11). In fact, there are lots of horses, enough for the vast armies of heaven to ride (Revelation 19:11; 2 Kings 6:17).

Other animals aren’t mentioned in the Revelation passages, presumably because they don’t play a role in Christ’s second coming (an army bringing deliverance rides horses, not Dalmatians or hedgehogs). But isn’t it likely that since there are innumerable horses in heaven there are all kinds of other animals too? Why wouldn’t there be? Why would we expect horses to be the only animals? If there were no other animals, there wouldn’t be horses.

In Isaiah 65:17 God refers to creating a New Heavens and a New Earth. In subsequent verses the text seems to move back and forth from the millennial kingdom to the New Earth. God makes clear he will have animals living there–either in the millennium or the New Earth or both (Isaiah 65:25).

Some also argue for animals being in heaven based on Ecclesiastes 3:19-21, which says “Man’s fate is like that of the animals...all go to the same place.” However, in the larger context of Ecclesiastes Solomon is simply talking about the outward appearance of death. Men and animals both die and we can’t see where they go. Scripture tells us elsewhere, however, that man has an eternal soul. It tells us he goes one of two places at death. Animals are not said to have eternal souls. They are not said to relocate when they die. The presumption would be that at death they cease to exist.

However, this doesn’t mean beloved animals won’t be in heaven. I once read Billy Graham’s response to a little girl’s question, “Will my dog who died this week be in heaven?” Graham replied, “If it would make you any happier, then yes, he will be.” Animals aren’t nearly as valuable as people, but God is their maker and has touched many people’s lives through them. It would be simple for Him to recreate a pet in heaven. I see no reason to believe he wouldn’t if it would bring his children pleasure.

Romans 8:18-22 says that the whole creation was subject to suffering and futility because of human sin. The creation groans in longing for the liberation that will come to humans, and thereby to all creation itself. Creation is under man’s dominion and will share the rewards of his redemption just as it shared the punishment for his sin. Animals are a central part of that creation, next to man himself the most significant part. After all, besides his wife, Adam was called upon to give names only to one other part of the creation–the animals (Genesis 2:19-20). He worked the garden, but he wasn’t invited to name the vegetation. Clearly, the animals had certain qualities that set them above other creation. They were to be special to man, and his naming them makes his connection with them personal.

If the New Earth is all the best of the old earth and more, then we should expect it to contain animals. If animals weren’t part of the New Earth, this would seem an obvious oversight. Eden was ruined through sin and will be restored through Christ’s reign of righteousness. All that was part of Eden, and then made wrong through the sin of the first Adam, we would expect to be part of the New Earth, made right through the virtue of the Second Adam.

Would God take away from us in heaven what he gave, for delight and companionship and help, to Adam and Eve in Eden? Would he revoke his earlier decision to put animals with man, and under man’s care? If he remakes the New Earth with new men (who look very much like the old men, only perfect), wouldn’t we expect him also to make new animals (who will presumably look like the old animals, only perfect)?

For more information on the subject of Heaven, see Randy Alcorn’s book Heaven.

Photo by Jay Wennington on Unsplash

Randy Alcorn, founder of EPM

Randy Alcorn (@randyalcorn) is the author of over fifty books and the founder and director of Eternal Perspective Ministries