Le Choix de la Purete, Chapitre 2: Agir au mieux de notre intérêt (The Purity Principle, Chapter 2: Enlightened Self-Interest)

By Randy Alcorn March 18, 2019

Chapitre 2

Agir au mieux de notre intérêt

Ce qui frappe chez Éric, Lucie, Isabelle et Carl, c’est qu’ils pensaient tous agir au mieux de leur intérêt lorsqu’ils ont donné libre cours à leur convoitise sensuelle. Si nous avions pu interroger l’un ou l’autre en toute franchise juste avant qu’il renonce à sa pureté, il aurait dit: «Je le fais pour moi. Pour mon bonheur».

Ce n’était pourtant pas du tout le cas.

Cela n’est jamais le cas.

En réalité et sans le vouloir, ils ont non seulement blessé leur entourage, mais ils ont aussi agi contre leur propre intérêt.

Leurs actes étaient moralement répréhensibles, mais aussi complètement stupides.

Depuis l’adolescence, beaucoup d’entre nous ont entendu maintes raisons justifiant de marcher dans la pureté sexuelle. Dieu commande la pureté et interdit l’impureté. La pureté est bonne. L’impureté est mauvaise.

Est-ce vrai? Absolument! Mais on peut aussi ajouter que la pureté est toujours un choix intelligent et l’impureté toujours un choix stupide.

Voici donc ce que j’appelle le principe de la pureté: la pureté est toujours un choix intelligent; l’impureté toujours un choix stupide.

Pas parfois.

Pas souvent.

Toujours. Vous n’êtes pas une exception. Je ne suis pas une exception. Il n’existe aucune exception.

Un Dieu saint a façonné l’univers de telle façon que les actes fidèles à sa personne et aux lois qui découlent de sa nature sont toujours récompensés. Par contre, les choix qui violent sa nature sont toujours punis. Dieu récompense tout acte de justice et punit tout acte d’injustice.

Cela ne signifie pas pour autant que Dieu intervient toujours directement. Cette loi morale ressemble à la loi de la gravité. Dieu l’a mise en place une fois pour toutes. Si un automobiliste insouciant accélère sur une route de montagne glissante et perd le contrôle de son véhicule, il ne tombe pas dans le précipice parce que Dieu a soudainement inventé la loi de la gravité pour le punir de son imprudence. La gravité était déjà en place.

De même, Dieu n’a pas besoin de punir la personne pornodépendante pour chacun de ses mauvais choix. La punition est inscrite dans le péché même. La honte, la dépravation et l’altération de la personnalité suivent immanquablement. Les Écritures disent de ceux qui se sont abandonnés à leur vice qu’ils vivent dans l’immoralité et «ont reçu en leur personne le salaire que méritaient leurs égarements» (Romains 1 :27).

C’est ainsi que fonctionne l’univers moral de Dieu. Nous devons choisir notre propre voie, mais chaque voie s’assortit d’inévitables conséquences.

Les chemins de la vie sont parfois dangereux, mais Dieu nous aime au point d’avoir placé ici et là des panneaux d’avertissement: «Ne commets pas l’adultère » ou «Pas de relation sexuelle avant le mariage». Nous ne sommes pas obligés d’obéir, mais nous devrons vivre avec les conséquences de nos choix.

Choisir la pureté, c’est emprunter le chemin de la sécurité. Choisir l’impureté, c’est prendre de grands risques. La pureté nous fera toujours du bien. L’impureté nous fera toujours du mal. La pureté est toujours un choix intelligent et l’impureté toujours un choix stupide. Prenez bien note de ce principe: il ne peut changer.

Considérez l’histoire de deux hommes racontée par Jésus:

C’est pourquoi, celui qui écoute ce que je dis et qui l’applique, ressemble à un homme sensé qui a bâti sa maison sur le roc. Il a plu à verse, les fleuves ont débordé, les vents ont soufflé avec violence, ils se sont déchaînés contre cette maison: elle ne s’est pas effondrée, car ses fondations reposaient sur le roc. Mais celui qui écoute mes paroles sans faire ce que je dis, ressemble à un homme assez fou pour construire sa maison sur le sable. Il a plu à verse, les fleuves ont débordé, les vents ont soufflé avec violence, ils se sont déchaînés contre cette maison: elle s’est effondrée et sa ruine a été complète. Matthieu 7: 24-27

Jésus évalue l’obéissance, non pas pour sa vertu, mais pour sa sagesse.

Il évalue la désobéissance, non pour sa nature immorale, mais pour sa folie. C’est par ses propres décisions stupides que l’homme s’est condamné à une «ruine complète». Celui qui obéit n’est pas appelé un homme juste ou spirituel mais un homme sensé.

Il fait tout simplement preuve d’intelligence.

Les plus grandes victoires de Satan et nos pires défaites surviennent lorsqu’il nous pousse à nous demander: «Dois-je choisir ce que Dieu me demande… ou dois-je faire ce qui est pour mon bien? » Le fait même de formuler cette question de la sorte montre à quel point nous sommes dans l’erreur.

Le seul moyen de choisir systématiquement la voie de Dieu est de comprendre que sa voie est toujours la meilleure pour nous.

Motivations multiples

«Attendez une minute, me direz-vous. Il est question ici d’une motivation purement égoïste, qui n’a rien de spirituel. La seule motivation du chrétien ne devrait-elle pas être son amour pour Dieu?»

Apparemment, non.

Les Écritures fournissent de multiples raisons d’obéir à Dieu, parmi lesquelles figure l’amour. Mais la Bible nous donne clairement deux autres motivations qui sont en lien direct avec notre intérêt personnel: la crainte de Dieu et l’espoir d’une récompense.

Si nous pensons que ces raisons ne sont pas spirituelles, c’est que nous passons à côté d’une doctrine biblique essentielle.

La crainte de Dieu correspond à un profond respect pour sa sainteté, qui inclut la peur des conséquences de notre désobéissance à ses commandements. Le fait de peser les conséquences de nos actes peut nous motiver à rester purs.

Nous pouvons aussi argumenter en faveur de la pureté parce que Dieu est par nature un Dieu qui récompense (voir Hébreux 11:6) et qu’il ne manquera pas de nous rétribuer pour les choix que nous faisons et qui le satisfont. L’obéissance à sa volonté et à ses voies tisse la trame de cet état des plus rares et des plus merveilleux pour l’être humain: la joie.

Je prends aujourd’hui le ciel et la terre à témoins: je vous offre le choix entre la vie et la mort, entre la bénédiction et la malédiction. Choisissez donc la vie, afin que vous viviez, vous et vos descendants. Choisissez d’aimer l’Éternel votre Dieu, de lui obéir et de lui rester attachés, car c’est lui qui vous fait vivre. Deutéronome 30: 19-20

Nous pouvons choisir les bénédictions: la joie, la paix, la vie, l’espoir et la gaieté. Ou les malédictions: la tristesse, les cicatrices et les cendres.

Quand Caïn, le premier-né de l’humanité, est parvenu à un carrefour moral de sa vie, Dieu a tenté d’argumenter avec lui: «Pourquoi te mets-tu en colère et pourquoi ton visage est-il sombre? Si tu agis bien, tu le relèveras. Mais si tu n’agis pas bien, le péché est tapi à ta porte : son désir se porte vers toi, mais toi, maîtrisele!» (Genèse 4: 6-7).

C’est comme si Dieu disait: «Si tu choisis mon plan, tu trouveras le bonheur. Il y aura un sourire sur ton visage. C’est vrai, tu vis dans un monde déchu, mais si tu dis non aux mauvais désirs qui cherchent à te dominer, si tu marches avec moi, tu connaîtras ma paix. Si tu rejettes mes préceptes, tu seras livré à des forces qui détruiront ta vie! »

La suite fait partie de l’Histoire.

L’argument sage et l’argument stupide

Dieu plaide-t-il vraiment en faveur de la pureté sexuelle parce qu’elle correspond à un choix sage tandis que l’impureté serait stupide? Jugez-en vousmême:

Pourquoi, mon fils, t’amouracherais-tu de la femme d’autrui? Pourquoi donnerais-tu tes caresses à une inconnue? L’Éternel surveille toute la conduite d’un homme, il observe tout ce qu’il fait. Celui qui fait le mal sera pris à ses propres méfaits, il s’embarrasse dans le filet tissé par son propre péché. Il périra parce qu’il n’a pas su se discipliner, il s’égarera enivré par l’excès de sa folie. Proverbes 5 : 20-23

Pourquoi éviter l’adultère? Parce que Dieu le verra et qu’il jugera. Mais avant même le jour du jugement, la personne infidèle se prendra les pieds dans «le filet tissé par son propre péché». Prise au piège, elle mourra. Elle est donc la première victime de sa folie. Par contre, celui qui reste pur peut se réjouir et s’enivrer de l’amour de sa femme en profitant pleinement de leur complicité sexuelle (voir Proverbes 5:18-19).

Dans le chapitre suivant, Dieu demande:

Peut-on mettre du feu dans sa poche sans que les vêtements s’enflamment ? Peut-on marcher sur des braises sans se brûler les pieds ? De même, celui qui court après la femme de son prochain ne demeurera pas indemne; s’il la touche, il ne saurait rester impuni. Proverbes 6 : 27-29

Les Proverbes comparent aussi l’homme qui se laisse séduire par l’adultère à un bœuf qui va à l’abattoir et à un oiseau qui se précipite dans le filet du chasseur sans savoir qu’il y va de sa vie! (Proverbes 7:22-27).

Je ne sortirai jamais impuni de l’immoralité sexuelle. Dieu veut que je me rappelle cela… dans mon intérêt.

Faites votre choix

Un soir, alors que j’étais jeune pasteur, j’ai choisi de regarder une émission pornographique. Je me suis senti horriblement mal à l’aise. J’avais trahi mon Dieu, ma femme et mon église. Je m’étais montré insensé. J’ai eu un aperçu terrifiant de ce que je pouvais facilement devenir, mais la honte n’a pas suffi à me délivrer. Il me fallait commencer à penser (et à choisir) différemment.

Voulez-vous vraiment ressembler à un bœuf mené à l’abattoir? Si c’est le cas, continuez à flirter avec votre voisin ou avec la nouvelle réceptionniste au boulot. Continuez à fréquenter cette fille ou ce garçon assis à vos côtés en classe. Continuez à regarder ces publicités, ces séries télévisées, ces films ou ces sites internet qui vous inondent d’images sexuelles comme autant de flèches empoisonnées. L’abattoir est droit devant vous.

Par contre, si vous désirez quelque chose de meilleur, de formidable, faites plutôt le choix de la pureté.

Peu importe si vous avez l’impression de «penser à vos propres intérêts» dans ce domaine. Il est juste et bon de préserver sa virginité ! Il est bon d’encourager nos enfants à se garder purs pour le mariage, non seulement pour la gloire de Dieu, mais aussi pour leur propre bonheur!

Il est tout à fait justifié d’évoquer la perspective de chagrin et d’autodestruction comme autant de raisons d’éviter l’impureté. C’est exactement ce que font les Proverbes.

L’un des anciens de mon église m’a avoué : «J’ai déjà été parfois fortement tenté de tromper ma femme. J’aimerais pouvoir affirmer que c’est mon amour pour elle et mon amour pour Dieu qui m’ont empêché de tomber dans la tentation. La vraie raison qui m’a empêché de faire le mauvais choix, c’est une terrible peur. J’étais certain que si j’empruntais ce chemin, Dieu laisserait ma vie se transformer en cauchemar!»

Voilà un homme sage. Un homme qui a agi dans son propre intérêt. Il savait que l’impureté est punie et la pureté récompensée et que, de plus, il y aura aussi une rétribution céleste. Il avait tout à perdre dans cette transaction et il était trop intelligent pour l’accepter.

La crainte de l’Éternel est-elle une motivation de moindre valeur? Non! Ce frère n’a jamais chuté. Il n’a jamais mis sa famille en péril. Il n’a jamais plongé son église dans la honte. Il n’a jamais brisé le cœur de sa femme. Il n’a jamais détruit ses enfants. Il n’a jamais galvaudé son ministère.

Pensez-vous que sa femme et ses enfants soient reconnaissants de ce que la crainte de l’Éternel l’ait gardé pur devant la tentation? Absolument.

La crainte de l’Éternel ne doit pas nous faire perdre tous nos moyens. Au contraire, elle doit nous donner les moyens de faire les bons choix devant la tentation. «La crainte de l’Éternel est une source de vie, pour s’écarter des pièges de la mort» (Proverbes 14:27 – Colombe).

Ceux qui ont succombé à la tentation sexuelle ne l’ont pas fait dans leur propre intérêt. Ils ont plutôt cherché ce qu’ils imaginaient être dans leur intérêt, en vertu des mensonges que le diable les avait amenés à croire. S’ils avaient poursuivi leur véritable intérêt, ils auraient fui la tentation comme on fuit devant un cobra sur le point de mordre ou devant une grenade dégoupillée. Ils se seraient accrochés de toutes leurs forces à la pureté comme un homme à la mer s’accroche à une bouée. Combien leur vie et leur famille seraient différentes aujourd’hui s’ils l’avaient fait!

Quand Dieu nous appelle à vivre dans la pureté, il ne cherche pas à nous priver de la joie. Au contraire, il nous appelle plutôt à choisir la source de la plus grande joie!

Choisir la pureté revient à se placer dans la bénédiction de Dieu. Choisir l’impureté revient à se placer dans la malédiction de Dieu.

La décision nous appartient. Votre choix consiste à exprimer votre souhait dans l’une des deux prières suivantes:

• Dieu, bénis-moi parce que je t’obéis.

• Dieu, maudis-moi parce que je te désobéis.

Quelle prière exprimez-vous à travers vos choix aujourd’hui?

La bataille la plus stratégique

Des études montrent qu’il est devenu pratiquement impossible de distinguer la moralité sexuelle des chrétiens d’aujourd’hui de celle des non-chrétiens. Il est souvent impossible de distinguer où s’arrête le monde et où commence l’Église.

Notre incapacité de suivre les enseignements de l’Écriture dans ce domaine mine notre capacité d’accomplir ce que Dieu nous a appelé à faire. Pourquoi? Parce que si nous ressemblons au monde, nous n’avons rien à lui offrir. Un monde impur ne sera jamais gagné à Christ par une Église impure.

Pourquoi la pureté sexuelle s’inscrit-elle aussi profondément dans une vie qui vaut la peine d’être vécue? Pourquoi la sexualité préconjugale et extraconjugale est-elle si toxique pour la foi? Pourquoi tant de personnes ont-elles essayé, encore et encore… et échoué, encore et encore? Comment éviter les appâts et les pièges qui nous emprisonnent et font de nous des esclaves en nous empêchant d’accéder à la vie en abondance?

Il n’est pas exagéré de dire que nous abordons ici des thèmes d’une importance cruciale: c’est une question de vie ou de mort! Le temps que vous allez consacrer à lire le reste de ce livre peut vous épargner un désastre. Cela peut vous mettre sur une voie pour laquelle vous (et votre famille) serez toujours reconnaissant. 

Photo by Pablo Heimplatz on Unsplash

Randy Alcorn, founder of EPM

Randy Alcorn (@randyalcorn) is the author of fifty-some books and the founder and director of Eternal Perspective Ministries