Satan et les démons peuvent-ils lire dans nos pensées? (Can Satan and Demons Read Our Minds?)

Un lecteur nous interpelle :

J'ai lu beaucoup de vos livres et à travers eux, j'ai véritablement été béni. Mais je suis gêné par un concept que j'ai pu lire, parce que je ne suis pas en mesure de faire le lien avec la Parole. Ce concept dit que, contrairement à Dieu qui sait tout, Satan ne peut connaître ni nos pensées ni notre cœur. Ce concept prétend aussi que Satan peut nous entendre quand nous prions à voix haute, mais il ne comprend pas quand nous prions en silence... 

Je ne trouve rien dans les Écritures pour confirmer cela et voici mes réflexions sur la question : 

1. Puisque la puissance, l'autorité et les capacités de Dieu sont infinies, Il aurait pu selon sa volonté, créer puis donner à Satan, à l'ange Michaël, aux chérubins et à toutes les autres créatures célestes, tous les pouvoirs. Il me semble que la Bible n'en parle pas beaucoup. Dieu aurait très bien pu créer Satan en le rendant capable de lire dans nos pensées et dans nos cœurs, si cela avait été sa volonté. 

2. Si l'on considère que, pour un chrétien, être capable d'empêcher Satan de lire dans nos pensées est un avantage stratégique,  ne serait-ce pas spécifiquement approprié pour nous ? Cela ne devrait-il pas figurer parmi les éléments les plus importants de l' « armure de Dieu » ? Jésus ne l'aurait-il enseigné ? 

3. On pourrait penser que, pour pouvoir nous manipuler comme il le fait, Satan doit avoir un « infiltré » dans notre esprit (ce qui revient à dire qu'il peut lire dans nos pensées), un agent qui lui indique quels pièges nous tendre, qui lui montre nos faiblesses, etc.

Voici la réponse de Randy Alcorn :

En ce qui concerne la question de savoir si Satan peut lire dans nos pensées, voici mon opinion : D'une part, nous savons que les démons ne sont pas omniscients, puisqu'ils sont aussi des anges, à savoir des créatures avec leurs limites. En effet, les anges ne savent pas tout, par exemple, ils ne connaissent pas le jour du retour de Christ (Marc 13:32). Nous savons que seul Dieu peut connaître l'avenir (ÉSAÏE 46:9-10). Un démon est un individu qui a été créé et qui est auto-suffisant. Les démons sont limités dans l'espace et dans le temps, ils ne sont pas omniprésents et ils sont donc probablement incapables d'entrer et sortir des gens à leur guise. D'autre part, 2 Corinthiens 10 et d'autres passages laissent supposer que les démons peuvent influencer notre manière de penser. Mais peuvent-ils lire dans nos pensées ? Eh bien, nous savons que Jésus connaissait les pensées de chacun (Matthieu 9:4 et 12:25, Marc 2:8, Luc 6:8 et 11:17). Dieu connaît les pensées de tout le monde (Genèse 6:5, Psaume 139, etc.). Mais à aucun moment, la Parole précise que Satan ou les démons connaissent les pensées des gens.

Ce serait juste une déduction, un « argumentum a silentio » (argument du silence). Pourtant en Daniel 2:27-28, ce dernier explique au roi Nabuchodonosor, qu'à part Dieu, personne ne saurait interpréter son rêve, quel que soit son pouvoir : « Ce que le roi demande est un secret que les sages, les astrologues, les magiciens et les devins ne sont pas capables de lui révéler. » Ils pouvaient très bien consulter des sources démoniaques. Mais manifestement, ces démons n'étaient pas capables de lire dans les pensées du roi, ils n'étaient pas en mesure de vérifier quel avait été son rêve et encore moins de l'interpréter.C'est donc probablement en sondant le texte des Écritures que l'on pourra trouver ce qui est en lien direct avec cette question.

Il est évident que les démons sont en excellente position pour comprendre ce qui nous préoccupe, car ils peuvent nous observer de l'extérieur. Ils savent précisément ce que nous lisons, ce que nous regardons à la télévision, ils entendent nos conversations, ils voient comment notre corps réagit, ils entendent même nos mots les plus « privés » et sont sans doute doués quand il s'agit de lire les expressions sur nos visages. Quand ils en ont envie, alors que personne ne peut nous voir, eux peuvent nous observer. Toutefois, sont-ils capables de faire pénétrer des pensées en nous, ont-il le pouvoir de nous persuader de quelque chose ? Je ne vois pas comment ce serait possible, peut-être grâce à une sorte de télépathie par laquelle ils enverraient un message ou grâce à laquelle ils implanteraient une idée en nous, sans pour autant être capable de lire dans nos pensées à proprement parler. Je suis d'accord de dire qu'il y a une activité démoniaque qui consiste à nous distraire pendant la prière, mais dans cette situation, il ne leur est pas nécessaire d'être capables de lire dans nos pensées. Quand nous nous sommes disputés avec notre conjoint, si notre enfant est malade, lorsque nous sommes fatigués ou que nous faisons face à une urgence, ils peuvent tout observer et en quelque sorte, nous distraire de manière subtile. (Le monde et la chair, sans mentionner le diable, fournissent également leurs propres lots de distractions, et la chair sait très bien ce que nous pensons). Quand ils nous entendent et quand ils voient comment nous remplissons nos esprits, les démons ont une bonne idée de ce qu'il y a de mieux à faire pour nous tenter. C'est là un sérieux rappel pour nous et nos enfants : au travers de ce que nous lisons, regardons et écoutons, nous pourvoyons et leur fournissons des armes pour la guerre qui sévit dans nos esprits, soit au Saint-Esprit et aux anges vertueux, soit aux démons. Si un ennemi m'attaque, ce ne serait pas une bonne idée de lui remettre un fusil chargé.

Je pense que seul Dieu peut comprendre exactement ce que nous pensons, Lui qui est omniscient, Lui qui nous a créés, qui est mort pour nous et qui demeure en nous. Il est seul juge, le seul qui sait tout et qui voit tout. Je trouve cela réconfortant. Savoir que l'ennemi de mon âme n'a pas un accès illimité à mon esprit, m'apporte une petite bouffée d'air et me soulage.  Il peut toujours frapper à la porte, hurler tant qu'il veut par la fenêtre et crier ses accusations, mais il n'est pas en mesure d'envahir les prémices de mon esprit - mon esprit est lié à mon cerveau, mon cerveau est une partie de mon corps et mon corps est le temple de Dieu - parce que c'est là que réside le Saint-Esprit. En revanche, nous ne devons pas ignorer les stratégies de Satan, il nous faut bien évidemment être prêts à faire la guerre aux arguments de Satan et à les anéantir. Prenons garde de ne pas surestimer le pouvoir des démons sur nos vies, mais veillons aussi à ne pas le sous-estimer.

Comme cela a été mon cas récemment, si nous pensons subir une attaque démoniaque, nous pouvons mettre en application cette idée : de manière soudaine, il m'est arrivé d'être rempli d'effroi, comme désespéré et d'avoir un mauvais pressentiment. J'ai alors demandé à Jésus-Christ de me couvrir et de me protéger par son sang. Par le passé, je priais en silence, mais aujourd'hui je parle à voix haute. Dans les deux cas, Dieu m'entend, mais je veux aussi que les démons entendent, tout comme les guerriers vertueux. Lorsqu'Il a été tenté, c'est à voix haute que Jésus a répondu à Satan. Il a cité l'Écriture pour que le diable puisse l'entendre, mais les saints anges ont peut-être aussi été au bénéfice de ses paroles. Lorsque nous résistons au diable, il n'est peut-être pas toujours approprié de parler à voix haute (ou du moins, de parler d'une voix audible par tous : par exemple au milieu d'un restaurant, d'une église ou au travail), mais je pense qu'en règle générale c'est tout à fait pertinent. Lorsque nous verbalisons, que nous nous exprimons avec des mots, nous donnons forme et expression aux armes de la guerre spirituelle. AW Tozer a intitulé l'un de ses éditoriaux (c'est ensuite devenu le titre de l'un de ses livres) : « Je réplique au diable ».


Can Satan and Demons Read Our Minds?

Question from a reader:

I have read many of your books and they have truly blessed me. One concept I have read has bothered me as I have been unable to validate it in Scripture. That is the concept that Satan cannot know our thoughts and heart in contrast to God who knows all. Further that Satan can hear our spoken prayers but not our silent prayers...

I cannot find anything like this in Scripture and had some thoughts on the subject, namely:

1. Since God has infinite power, authority and capability, he could have created Satan, Michael, cherubs and other heavenly hosts to have any abilities he wanted them to have. It doesn’t seem we are told much about this. Seems like he could have created Satan to have the ability to read our minds and hearts if he had so desired.

2. Since the ability to prevent Satan from knowing our thoughts is such a strategic advantage for a Christian, seems like it would have been specifically identified for us, it would rank way up there in the “armor of God” or would have been taught by Jesus.

3. Seems like in order to manipulate us the way he does, Satan would have to have an “inside track” on our thinking, (i.e. read our minds) to know what tricks to throw at us, to know our weaknesses, etc.

Answer from Randy Alcorn:

On the demon mind-reading issue, here’s my opinion. First, we know demons aren’t omniscient, since they’re just angels, created finite beings, and angels don’t know a lot of things, including the time of Christ’s return (Mark 13:32). We’re told that God alone can know the future (Is. 46:9-10). Demons are personal beings who are self-contained and are limited in space and time, not omnipresent and therefore presumably not able to drift in and out of people at will. On the other hand 2 Cor. 10 and other passages suggest demons can influence our thinking. But can they read our thoughts? Well, we know Jesus knew people’s thoughts (Mt. 9:4; 12:25; Mark 2:8; Luke 6:8; 11:17). God knows people’s thoughts (Gen. 6:5, Ps. 139, etc.). But nowhere are we told Satan or demons know people’s thoughts.

That would just be a deduction, an argument from silence, except that in Daniel 2:27-28 Daniel says to Nebuchadnnezzar that no one speaking by any power but God could tell the king what he dreamed—that included “enchanters, magicians and astrologers” who could appeal to demonic sources. But apparently these demons could not read the king’s mind even to ascertain what he had dreamed, much less interpret it. So this is probably the primary Scripture that has direct bearing on the issue.

Of course, demons are in an excellent position to deduce what’s on our minds since they can see us from the outside. They know exactly what we’re reading, watching on TV, they overhear our conversations, see our physical responses, hear even our “private” words, and are no doubt skilled at reading our expressions. They see us when other people can’t, any time they wish. Now as far as putting thoughts in our mind or exercising powers of persuasion, I don’t know how that works—perhaps there is a form of telepathy whereby they send a message, plant an idea, without being able to read exactly what we’re thinking. I agree there’s demonic activity involved in distracting us during prayer, but I think they don’t have to be able to read our minds to do this. If we’ve had an argument with our spouse, if our child is sick, if we’re tired and under deadline, he can observe all that and somehow whisper his distractions. (The world and the flesh also provide their own distractions, even apart from the devil—and the flesh definitely does know what we’re thinking.) By hearing us and seeing what we’re taking into our minds, demons have a good idea the best things to pick up on in tempting us. That’s a critical reminder for us and our children that what we read and watch and look at and listen to provides either the Holy Spirit and righteous angels, on the one hand, or demons on the other hand, ammo in their efforts to wage war in our minds. If I have an enemy attacking me, it doesn’t make much sense to hand him a loaded shotgun.

I do think a clear understanding of exactly what we’re thinking is limited to the omniscient God who created us, died for us and indwells us. He is the Judge, the only one who knows all, sees all. I find that comforting. It also let’s me breathe a bit of a sigh of relief to know that the enemy of my soul doesn’t have unlimited access to my mind. He can bang on the door and yell in the window and shout his accusations, but he can’t invade the premises of my mind (which is connected with my brain, part of my body that’s God’s temple) because the Holy Spirit is in residence. But of course, we must be on the alert to wage war that demolishes Satan’s arguments, and we must not be unaware of his strategies. We don’t want to overestimate the power of demons in our lives, but neither do we want to underestimate it.

One other application of this notion is when we feel we’re under demonic attack, as I did recently. When a hopeless sense of dread and foreboding fell on me I called upon the blood of Christ to cover and protect me. I used to do this silently, but now I speak aloud. God hears me either way, but I want the demons to hear too, and the righteous warriors. Jesus responded aloud to Satan during the temptation. He quoted Scripture so the devil could hear it, perhaps also for the benefit of the holy angels. When we resist the devil, it may not always be appropriate to speak aloud (or to speak loudly anyway, e.g. at a restaurant or in church or at work), but as a rule I think it has merit. By verbalizing we give shape and expression to the weapons of spiritual warfare. A. W. Tozer entitled one of his editorials (and it became the title of one of his books), “I talk back to the devil.”

Photo by Kristen Sturdivant on Unsplash